17 janvier 2024 : visite de 7 jeunes filles rugbywomen de Nouvelle-Calédonie

7 balustrade JPC DF ASA Copie

Sous les couleurs des territoires d’outre-mer, le président du Rotary Club de Paris, Jean-Patrick Court, a accueilli chaleureusement lors de la réunion statutaire du mercredi 17 janvier sept jeunes filles rugbywomen venues de Nouvelle Calédonie accompagnées de leur coach : Kenza Cariou 17 ans,LéonaleysaTuulaki 14 ans,Emilie Bearune,13 ans,Sarah Montazy,11 ans,GeïelleLivoholo, 10 ans,WazianéHuemone, 9 ans,SherlynaKatrawa, 9 ans.

L’objectif du voyage de nos 7 jeunes ambassadrices, organisé dans un cadre pédagogique exigeant, est pluriel : il sert tout à la fois à leur développement personnel, à l’affichage d’une bonne image de la jeunesse sportive calédonienne, et à mettre en confiance leurs parents vis-à-vis d’un milieu associatif local dynamique.

En métropole du 25 novembre 2023 au 13 février 2024, ces jeunes filles représentent les institutions calédoniennes qui les ont soutenues sur leurs projets environnement, condition féminine et sport, leur école, collège et lycée respectifs - qui autorisent une absence sous condition de travail scolaire et d’exposé en retour - et les fédérations Touch France, FFR13 et FFR XV, ainsi que les comités locaux dans lesquels ses jeunes joueuses sont pleinement et remarquablement investies.

7 devant Athalie Copie

Les principaux axes de ce programme sont les suivants :

  • Découverte de l’autonomie pour des jeunes filles des quartiers prioritaires ;
  • Découverte de la géographie humaine (langue bretonne, vignerons de Bourgogne et des Pays de Loire,montagnards de Rhône-Alpes, Traditions du sud-ouest, des Côtes Nord) et physique (mines de sel, montagnes, fleuves, volcans et côtes découpées) ; confrontation enfin au climat hivernal de l’Alsace, de l’Allemagne et de la Suisse ;
  • Découverte culturelles et historiques en rapport avec leur curiosité d’adolescentes (Vikings, Jeanne d’Arc, châteaux, menhirs, Cathédrales ...) ;
  • Découvertes culinaires et des spécialités et produits et coutumes agricoles des régions visitées (ostréiculture, marée salant de Guérande, explication de la transhumance en Chartreuse, le munster en Alsace, la fondue suisse etc.) ;
  • Échanges sportifs avec plusieurs clubs de Touch et de rugby de l’hexagone Plouzané, les Valkyries de Normandie, les Lionnes de Bordeaux-Bègles, le LOU, Grenoble et les équipes féminines Suisse ;
  • Contact renoué avec des « personnes ressource » rencontrées en Nouvelle-Calédonie ;
  • Découverte de filières professionnelles en lien avec leur parcours scolaire et sportif (exemple : mode pour Kenza)
  • Échanges avec les collèges et lycées de Rouen, de Lyon, des Hautes-Alpes : l’Argentière et Briançon ; ceci grâce aux relations nouées pendant la période Covid et après.

Ces jeunes joueuses de Touch et de Rugby, composantes de la diversité du territoire, car venues jeunes de différentes îles (de Lifou, de Maré, du Vanuatu, de Wallis et la Grande Terre de Ponérihouen et Bourail), au comportement exemplaire, sont ainsi en mesure de faire valoir leur soif d’apprendre et donner libre cours à leur curiosité, mais aussi démontrer leurs qualités techniques et mentales auprès des jeunes de plusieurs régions.

La commission Internationale sous l’égide de Didier Fillastre, en lien avec le Rotary Club de Nouméa, a permis de financer un véhicule aux couleurs du Rotary qui facilite le déplacement des joueuses sur l’ensemble du territoire.

Les jeunes fillesont tenu, au moment du départ, à entonner un chant de l’île de Maré, sublimant ainsi notre rencontre par une touche émotionnelle océanienne.

× Progressive Web App | Add to Homescreen

Pour installer cette application Web sur votre iPhone / iPad, appuyez sur l'icône. Progressive Web App | Share Button Et puis Ajouter à l'écran d'accueil.

Hors ligne